Glossaire référencement

 et autres termes couramment utilisés en affaires électroniques
  • Affaires électroniques : l'utilisation des technologies d'Internet pour améliorer et transformer les processus clés de l'entreprise
  • Architecte d’information : Personne en charge de définir la mission et la vision du site, son contenu et ses fonctionnalités et les plans d’expansion future. Il peut s’entourer de spécialistes en marketing, en programmation, en arts graphiques et en édition. Il devient alors un gestionnaire de projets.
  • Annonces classées : annonce publicitaire placée dans un répertoire ou annuaire
  • B2B : « business-to-business », modèle de commerce électronique dans lequel les échanges ou ventes de services ou de produits se font entre entreprises. Synonyme : extranet. Exemple de portail B2B: http://www.allsystem.com/
  • B2C : « business-to-consumer », modèle de commerce électronique dans lequel une entreprise vend de services ou des produits à des consommateurs. Exemple: http://www.dell.com
  • B2E : « business-to-employes », modèle de commerce électronique dans lequel une entreprise fournit des services, de l’information ou des produits à ses employés, Synonymes : intranet ou portails corporatifs
  • Bannières : Encart publicitaire, multimédia ou pas, placé sur un site Internet
  • Blog : Série de courts textes d’information qui apparaissent par date de parution. Le plus récent en premier. C’est un journal en ligne. Exemple de mon : blog sur le référencement
  • Brique-et-mortier (bick-and-mortar) : entreprises de style vieille économie qui effectuent toutes leurs affaires sans support électronique avec des comptoirs standards
  • C2B : « consumer-to-business », individus qui vendent des services ou des produits à des entreprises. Exemple: http://www.gestiongenique.com
  • C2C : « consumer-to-consumer », vente de produits d’une personne à une autre via internet. Exemple : http://www.ebay.com Synonyme : P2P
  • Catalogues électroniques : Présentation électronique de produits traditionnellement affichés dans des catalogues papiers. À la différence qu’ils peuvent inclure l’utilisation de multimédia comme la voix et des vidéos (Ex : Renaud-Bray)
  • Clic-et-mortier (click-and-mortar) : entreprises qui combinent les bénéfices d’une présence physique (Brique-et-mortier) avec une présence sur internet pour maximiser les alternatives à leur clientèle. C’est le modèle d’affaire électronique le plus commun. (Ex : Future Shop)
  • Commerce électronique (e-commerce) : concept qui définit les procédures pour acheter, vendre, échanger des produits, des services, de l’information via un réseau d’ordinateurs, incluant internet  OU Activités d’affaires ou commerciales qui fonctionnent sur la plate-forme internet et utilisent le World Wide Web avec ses technologies, ses protocoles et ses applications;
  • Cookie (témoin) : petit document (fichier) écrit sur le disque dur du client par le serveur. Il permet au serveur de relire de l'information concernant le client lors de sa prochaine visite. En commerce électronique, il peut être utilisé pour identifier les utilisateurs lors de leurs visites suivantes, si l'information a déjà été recueillie. Le cookie est aussi très souvent utilisé pour la création de paniers de magasinage temporaires ou pour personnaliser des pages Web selon les choix effectués antérieurement par les clients. En aucun cas, c’est un programme informatique nuisible.
  • Coût par clic : Achat d’une liste de mots clés associée à une annonce. Si l'un des mots clés saisis par l'internaute correspond à l'un des mots clés définis, l’annonce est affichée. Si l’internaute clique sur cette annonce un montant est chargé. Le montant à payer est fonction de la popularité des mots clés. Généralement les coûts fluctuent entre 0,08$ et 12,00$. (Ex : Google Adwords)
  • e-Business : achat et vente de services ou de produits avec des clients ou des partenaires à l’aide de transactions électroniques
  • e-Learning (apprentissage en ligne) : Mode d'apprentissage basé sur l'utilisation des nouvelles technologies, permettant l'accès à des formations en ligne, interactives et parfois personnalisées, diffusées par l'intermédiaire d'Internet, d'un intranet ou autre média électronique, afin de développer les compétences, tout en rendant le processus d'apprentissage indépendant de l'heure et de l'endroit. (Ex : MBA Affaires électroniques (en ligne) Université Laval)
  • Encan électronique : modèle de vente et d’achat de biens ou services au coût le plus élevé ou le plus bas via Internet
  • Encan hollandais : encan de plusieurs items identiques (ex : des fleurs) dans lequel les prix commencent très haut et qui sont réduits rapidement. Un acheteur arrête la baisse des prix et achète la quantité dont il a besoin. Le gagnant est celui qui place la première offre pour chacun des items.
  • Encan renversé : système de soumissions utilisé par des acheteurs pour obtenir une soumission électronique de fournisseurs. Le contrat est accordé au plus bas soumissionnaire
  • Encan yankee : un vendeur offre de multiples produits identiques avec un prix minimum. Les acheteurs fournissent le prix qu’ils désirent payer au-dessus de ce minimum. Le prix le plus élevé remporte les produits.
  • Extranet : ( ou intranet étendu), réseau de plusieurs intranet reliés entre eux par la technologie internet. Les données sont souvent transmises par réseaux privés virtuels (VPN) pour s’assurer d’une connectivité sécurisée. Ce sont souvent des intranet corporatifs qui se connectent à des intranet de partenaires ( services financiers, gouvernement ou clients)
  • Forum : Service offert par un serveur d'information ou un babillard électronique qui permet à un groupe de personnes d'échanger leurs opinions, leurs idées sur un sujet particulier, en direct ou en différé, selon des formules variées
  • G2B : « governement-to-business », surtout utilisé pour les encans renversés ou pour les encans d’écoulement de surplus de matériel usagé.
  • G2C : « government-to-citizens », échange d’informations ou vente de produits et services d’un gouvernement à ses citoyens (ex : Portail du gouvernement du Québec)
  • Indexation  : Enregistrement d'un site Web dans les moteurs et répertoires de recherche, afin de le faire connaître aux internautes, d'en accroître la visibilité et d'en augmenter ainsi le nombre de visiteurs. Synonyme : référencement
  • Indice popularité : Critère de pertinence utilisé par les moteurs de recherche pour classer leurs résultats. Dépend du nombre et de la qualité des liens pointant vers une page ou un site sur le Web.
  • Internet : Réseau informatique mondial constitué d'un ensemble de réseaux nationaux, régionaux et privés, qui sont reliés par le protocole de communication TCP-IP et qui coopèrent dans le but d'offrir une interface unique à leurs utilisateurs. C’est le réseau des réseaux.
  • Intranet : réseau corporatif privé qui utilise la technologie internet et qui est sécurisé par un pare-feu. Un intranet relie différents serveurs, différents clients, différentes bases de données, différentes applications informatiques et différents employés. Utilisé pour améliorer la communication et la collaboration entre employés, clients, fournisseurs et autres partenaires autorisés. OU réseau pour servir les besoins informationnels d’une entreprise avec des concepts et outils web
  • M-Commerce : « mobile commerce », commerce électronique effectué dans un environnement sans fil (ex : téléphone cellulaire)
  • Médias sociaux: groupe d’applications en ligne qui se fondent sur l’idéologie et la technique du Web 2.0 et permettent la création et l’échange du contenu généré par les utilisateur. Exemple: blog, Youtube, Facebook, Twitter
  • Modèle d’affaire : Méthode par laquelle une entreprise génère des revenus. Deux exemples en commerce électronique : portail et encan électronique.
  • Optimisation : (SEO en anglais) est l’ensemble de techniques visant à donc à apporter un maximum d’informations pertinentes aux robots d'indexation des moteurs de recherche pour obtenir un bon positionnement.
  • P2P : « people-to-people », échange de produits ou de services entre consommateurs. Exemple : Limewire. Synonyme: C2C
  • PageRank: C’est un classement fourni par Google entre 0 et 10 qui évalue la popularité d’un site web. La popularité est basée sur le nombre et le type de liens externes qui pointent vers une page web.
  • Place de marché électronique ou portails: marché électronique où les acheteurs et les vendeurs négocient, soumissionnent placent des commandes et complètent des transactions. Ex. : http://covisint.com/ (propriété de General Motors Co., Ford Motor Co. et DaimlerChrysler)
  • Portail corporatif : C’est un accès unique et personnalisé par un navigateur web aux informations critiques situées dans l’organisation ou au-dehors. C’est une porte d’entrée aux informations corporatives
  • Positionnement : l’endroit où un site web est classé dans les résultats des moteurs de recherche. Le positionnement d'un site est bon lorsqu'il est dans l'une des 10 premières réponses d'une recherche sur des mots-clés.
  • Prototype : représentation qui illustre le fonctionnement du système et qui permet de le tester
  • Références :Annonces placées sur un site ou un portail qui porte sur le même thème que les services ou produits offerts par notre entreprise. Ex : annoncer une entreprise de construction sur le site de l’Association de la Construction du Québec
  • Référencement : ce sont les façons de concevoir un site web pour améliorer son positionnement dans les moteurs de recherche.
  • Réseau social: ensemble d'individus ou d’organisations reliées entre elles par des liens créés par des interactions sociales.
  • Site dynamique: Site web dont le contenu des pages varie en fonction de l'heure, du visiteur ou des requêtes effectuées par les internautes.
  • Site statique: Site Internet qui apparaît toujours de la même façon pour chaque visiteur. Le serveur ne fait aucune autre action que de montrer le site. Aucune commande n’est intégrée dans la page pour être exécutée du côté serveur.
  • Utilisabilité : mesure d’utilité d’un site web à partir de critères d’efficacité d’utilisation, de facilité d’apprentissage, de facilité à le mémoriser et de capacité à réduire les erreurs OU c’est la mesure de la qualité de l’expérience vécue par un internaute. Cela comprend la facilité d’apprentissage, l’efficacité d’utilisation, la facilité à mémoriser pour une utilisation subséquente, la fréquence d’erreurs et la satisfaction générale